© 2023 by The Health Spa.  Proudly created with Wix.com

Contact :

Sophie Blondel

06 81 25 14 72

ESPACE SANTE PLURIEL

Zone Artisanale du Croissant

58, rue de Sercq

50380 Saint-Pair-Sur-Mer

Siret : 811065317 00034

Sur rendez-vous du lundi 14h au samedi 13h

Le Shiatsu se pratique toujours habillé (receveur et praticien). Si un praticien vous propose de vous dénuder ou d’utiliser des huiles lors du Shiatsu, ça n’est pas un Shiatsu !

Par contre, après le Shiatsu et en complément de la séance, le praticien peut vous demander de déshabiller certaines parties de votre corps (dos, jambes, bras, ventre,…) afin d’y appliquer des traitements sous forme de Moxa, de ventouses ou de macérats.

 

Le Shiatsu se pratique traditionnellement toujours au sol sur un futon. Cela permet au praticien d’utiliser son énergie (Ki) pour traiter le receveur. En étant au sol, le praticien peut rester au plus près du receveur, la posture idéale étant perpendiculaire au méridien travaillé.

 

Pour des receveurs très âgés, handicapés ou à mobilité réduite, le Shiatsu peut se pratiquer sur une chaise ou sur une table. Le praticien adaptera ses postures en fonction de l’état de santé du receveur.

 

Le Shiatsu s’adresse à tout le monde, sans distinction, du bébé à la personne âgée. La séance est adaptée en fonction de l’état de santé général du receveur.

Mais dans certains cas, il est fortement déconseillé de recevoir un Shiatsu et notamment si l’on est en état alcoolique ou sous l’emprise de drogues, si l’on est dans un grand état de faiblesse ou de fatigue, si l’on souffre de graves troubles digestifs (ulcères), de lésions ouvertes, de brûlures ou de malformations graves.

 

Si la receveuse est enceinte, elle doit prévenir le praticien afin que certains points abortifs ne soient pas travaillés durant la séance.

 

Le praticien en Shiatsu ne peut pas intervenir dans vos traitements et vos examens médicaux. Si un praticien vous demande d’arrêter vos traitements ou d’annuler des examens : FUYEZ!

Le praticien doit se remettre en question à chaque receveur. Si un doute subsiste sur l’état de santé du receveur, le praticien n’hésitera pas à l’envoyer vers un spécialiste du domaine médical.

 

Le Shiatsu est une technique de soin complémentaire mais en aucun cas un traitement médical. Le Shiatsu ne peut pas se substituer à la médecine conventionnelle (Article R4321-2 du 8 août 2004 du Code de la Santé Publique).

En aucun cas un praticien en Shiatsu ne peut vous prescrire ou vous conseiller des médicaments tout comme il ne peut pas interrompre ou modifier un traitement médical.

FREQUENCE

Un suivi régulier est souhaitable, mais la fréquence des séances dépend essentiellement de votre équilibre énergétique.

Les séances ponctuelles ou à chaque changement de saison s’inscrivent dans une logique de prévention et permettent de faire face à un stress passager ou d’entretenir un sentiment de bien-être . En revanche, les perturbations chroniques de la circulation du Qi se sont installées sur le temps et nécessitent donc des séances régulières et plus rapprochées.

 

Si votre état n’est pas bon, et que vous voulez améliorer la situation au plus vite, des séances régulières et plus rapprochées sont recommandées. Un intervalle de 8 à 15 jours permet de relancer la circulation du Qi dans les méridiens et de nourrir le principe vital. Si votre état n’est pas trop difficile et que vous pouvez attendre, une séance toutes les trois semaines. Après quatre ou cinq séances, nous pouvons changer la fréquence.